Parcours scolaire ou éducatif

L’essentiel des mesures en milieu ordinaire

Un élève en situation de handicap peut être scolarisé :
➜ individuellement dans une école, un collège ou un lycée, avec l’aide ou sans l’aide d’un accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH)
➜ dans une unité localisée d’inclusion scolaire (Ulis) à l’école, au collège ou au lycée
➜ dans un établissement médico-social qui permet de disposer d’un appui de professionnels du médico-social en plus de temps de scolarisation.
 
Lorsqu’il est possible de maintenir l’enfant en milieu scolaire ordinaire, des mesures de compensation peuvent être proposées comme la mise à disposition :

  • d’un AESH
  • de matériel adapté
  • du transport scolaire adapté.
     

Ces mesures de compensation peuvent également concerner :

  • l’aménagement de la scolarité (temps d’apprentissage, aménagements des épreuves*, etc),
  • une orientation vers un service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (SESSAD),
  • ou une orientation en milieu ordinaire mais vers des dispositifs adaptés relevant de l’Education nationale comme les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) pour le premier degré et le second degré ou vers les Sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA).
     

* Si l’enfant ou l’adolescent a besoin d’une adaptation des conditions de passation des examens ou de concours, une demande d’aménagement peut être sollicitée auprès de l’académie. Cette demande est évaluée par une commission de médecins désignés par la CDAPH, qui émet un avis sur les modalités d’adaptation à organiser.

Découvrez nos vidéos