La Carte Mobilité Inclusion (CMI)

La CMI invalidité


La CMI mention invalidité est attribuée à toute personne :
• ayant un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 %,
• ou étant reconnu en invalidité de 3ème catégorie, ou étant classé en groupe 1 ou 2 de la grille AGGIR (bénéficiaires ou demandeurs de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie APA).
 
La CMI invalidité donne droit :

• à une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et les salles d’attente, ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public ( pour le titulaire et la personne accompagnante),
• à une priorité dans les files d’attente dans les lieux publics,
• à des avantages fiscaux,
• à une exonération éventuelle de la redevance audiovisuelle,
• à diverses réductions tarifaires librement déterminées par les organismes exerçant une activité commerciale.

Elle apporte les mêmes avantages que la CMI priorité, mais elle permet en plus de bénéficier :
• des dispositions relatives à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés,
• de divers avantages fiscaux (par exemple, d’une demi part supplémentaire pour le calcul de l’impôt sur le revenu)
• de différents avantages commerciaux accordés, sous certaines conditions, par exemple dans les transports.
 
Mention "besoin d’accompagnement"
La mention "besoin d’accompagnement" peut être portée sur la carte d’invalidité, si elle est attribuée :
• à un enfant ouvrant droit au complément d’allocation pour enfant handicapé, de la troisième à la sixième catégorie ;
• à un adulte bénéficiaire d’une "aide humaine" dans le cadre de la prestation de compensation du handicap (PCH)
• à un adulte bénéficiaire de l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) ou de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA).
 
Mention "cécité"
La mention "cécité" est apposée sur la carte d’invalidité dès lors que la vision centrale de la personne handicapée est inférieure à un vingtième de la normale.
 
La CMI invalidité est délivrée :
sans limitation de durée si le taux d’incapacité permanente est d’au moins 80 % et si les limitations d’activités ou restriction de participation sociale ne sont pas susceptibles d’évoluer favorablement à long terme
pour une durée de 1 an à 20 ans selon la situation de la personne handicapée
 
Consultez notre rubrique sur la CMI en cliquant ici.
 
Pour en savoir plus sur la CMI invalidité, consultez le site du service public en cliquant ici.

Découvrez nos vidéos